Close

numeriquebm

numeriquebm?1620

Fabriquer une bande dessinée numérique avec BDnF

Ce mercredi au 4e, nous découvrons l’application gratuite BDnF de la Bibliothèque nationale de France. Cette application, disponible sur ordinateur, tablette ou smartphone, permet de créer des bandes dessinées numériques. Quelques éléments de base pour créer avec BDnF Créer un nouveau projet Lorsqu’on se connecte sur l’application, il faut en premier créer un profil d’utilisateur en indiquant un nom. On peut également ajouter une image pour définir ce profil. Pour commencer à réaliser sa bande dessinée numérique, il faut créer un nouveau projet. Choisir un format pour sa création Après avoir nommé son projet, on peut choisir le format à utiliser pour sa création numérique. L’application BDnF propose un certain nombre de formats. une à quatre cases: vous pouvez créer un mème (1 case), un comic strip (3 cases horizontales) ou un Yon-koma (4 cases verticales) ; planche ou webtoon : une bande dessinée avec de nombreuses cases adaptée à l’impression ou adaptée au web ; sur mesure : un post carré Instagram, une story instagram, une affiche, un marque-page, un fond d’écran ou encore une carte postale ! Ajouter du texte Pour ajouter du texte, il faut cliquer sur le petit icône texte. Puis toucher l’endroit sur la page où le texte doit apparaître. Une fois le texte rédigé, on peut modifier sa police, sa taille, sa couleur et son alignement. Ajouter des images Pour ajouter une image, il faut se rendre dans l’onglet bibliothèque puis cliquer sur l’option images. On peut ajouter des images avec les options suivantes : Ajouter tes images : ajouter ses propres photographies ou des images trouvées sur le web. Accéder à la Galerie : ajouter des éléments tels que des personnages, des bulles, des onomatopées ou des décors. Parcourir Gallica : faire une recherche dans les images mises à disposition sur la bibliothèque numérique de la BnF. Trouver des images Quelques suggestions de sources d’images à utiliser dans vos créations : Le Centre iconographique de la ville de Genève pour utiliser une ancienne estampe représentant le Salève ou une photographie de 1900 représentant un quartier de Genève. Les sites web Pexels ou Unsplach pour trouver des photographies libre de droits. Le site web Flaticon pour trouver des icons gratuits. Le site web pixabay pour trouver des illustrations gratuites. Attention : pour toutes ces ressources, les images sont gratuites et peuvent être utilisées librement. Mais par la majorité de ces images, il faut toujours en citer l’auteur (mention nom photographe sur pexels.com ou la mention Bibliothèque de Genève pour les images du Centre iconographique). Mettre en page On peut facilement déplacer les éléments, les orienter dans un sens ou dans un autre et également superposer les images et le texte sur plusieurs plans. Sélectionner l’élément, ici la photographie, qu’on souhaite mettre en arrière plan et cliquer sur dernier plan. L’élément sélectionné apparaît maintenant en arrière plan. Exporter sa création Lorsqu’on a fini sa bande dessinée, on peut l’exporter en format image ou pdf. On peut appliquer un filtre (sepia, noir & blanc, négatif ou comic book) avant de télécharger son image. On peut exporter la planche en entier. Ou exporter une seule case. À vous de jouer ! Avec ces quelques bases, vous pouvez créer un mème, une courte bande dessinée ou encore un marque-page ! De nombreuses options supplémentaires sont disponibles pour enrichir vos créations dans l’application BDnF. Vous pouvez, par exemple, utiliser l’option dessiner dans l’onglet bibliothèque pour illustrer votre bande dessinée ou créer des personnages. Des questions ? Pour toute question concernant l’utilisation de l’application BDnF cite-quatrieme.bmu@ville-ge.ch.

En savoir plus

Données personnelles [1/3] : mon smartphone, Petit Poucet des temps modernes

L’Espace le 4e a accueilli pendant quelques mois l’exposition Data Detox réalisée par la Bibliothèque de l’EPFL. Durant cette période, vous avez peut-être participé à un de nos ateliers Data Detox. Cette année encore, l’Espace le 4e vous proposait d’explorer ensemble les données personnelles. Un premier atelier devait avoir lieu en mars puis un second en mai 2020.
Avant de pouvoir recommencer à participer aux ateliers du 4e, nous allons explorer les données personnelles en 3 épisodes : Mon smartphone Petit Poucet des temps modernes [1/3] ; Des applications un peu trop gourmandes [2/3] (mercredi 3 juin) et Cookies et bulles de filtres ou la cuisine des GAFAM [3/3] (mercredi 17 juin). L’objectif de ces trois épisodes est de comprendre les données personnelles et leurs enjeux, ainsi que de fournir quelques bonnes pratiques à adopter si vous le désirez.

En savoir plus

Qui sont les cybermonstres? – Introduction au hacking

Samedi 30 mai, 13h30-17h, en ligne Dominique est un « hacker éthique » : des institutions et des entreprises l’engagent pour lancer des attaques contre leurs propres sites Web, afin de tester leur protection. Cet atelier sera l’occasion de se mettre avec lui dans la peau d’un-e hacker (et d’un-e antihacker), mais aussi de se demander qui sont les vrais monstres du cybermonde : les pirates qui hackent, ou les plateformes elles-mêmes qui sont hackées ? Cet atelier ado-adultes sera donné en visioconférence, places limitées à 20 personnes. Inscriptions sur https://bmgeneve.agenda.ch/

En savoir plus

Quelques applications gratuites à découvrir

L’Espace le 4e est en partie dédié aux jeux vidéo. On peut emprunter, comme à la bibliothèque municipale des Minoteries, des jeux pour la Switch, la Playstation 4, la Nintendo 3DS ou encore la Xbox. Mais on peut aussi s’installer confortablement dans une des corolles et découvrir les jeux mis à disposition par les bibliothécaires. En attendant de retourner s’amuser dans nos cocons bleus du 4e, voici quelques applications gratuites à tester chez vous !

En savoir plus

PressReader confiné

Pendant la fermeture des bibliothèques municipales, vous pouvez continuer à mettre à jour votre catalogue PressReader et télécharger de nouveaux contenus. Pour cela, il suffit de se rendre sur votre compte lecteur des bibliothèques municipales.

Voici la marche à suivre pour consulter PressReader sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone :

En savoir plus

Saison 2020 : monstre

D’aussi loin, qu’on s’en souvienne, nous partageons le monde avec des monstres. Certains sont naturels, d’autres sont artificiels, d’autres encore sont imaginaires, ou ne sont monstrueux que parce qu’on les regarde comme tels… Entre les monstres qui donnent un visage à nos peurs et ceux qui enrichissent le monde par leur différence, nous voici en route pour une année d’explorations.

En savoir plus

NATURE & NUMÉRIQUE, ÉVÉNEMENTS DE LA SAISON 2019

Que se passe-t-il lorsqu’on croise les thèmes de la «nature» et du «numérique»? Pendant une année, nous avons exploré la manière de rendre nos vies connectées plus vertes, comment contribuer aux sciences naturelles avec nos smartphones et nous avons rassemblé des artistes qui hybrident l’électronique avec le vivant… Retours et documentation des évènements Vous pouvez retrouver ci-dessous la majorité des évènements numériques qui ont eu lieu autour de la thématique de la nature, et accéder à des contenus supplémentaires, aux retours des ateliers, ou aux présentations des intervenant-e-s.

En savoir plus

Quelques retours d’ateliers

Il était une fois… au pays des livres L’année 2020 a commencé par un atelier en partenariat avec le festival Black Movie, intitulé « Il était une fois… au pays des livres ». En partant du décor de la bibliothèque, les participant·e·s ont imaginé une aventure dans laquelle lettres, mots et phrases d’un livre sont devenus des personnages et ont pris vie grâce à l’animation vidéo. Papiers découpés et animation en volume, éclairages bricolés et autres techniques mixtes ont servi à la réalisation du film qui a été projeté durant le second week-end du festival. Atelier animé par Delphine Desprès, de « Anim’un truc » Tentacules électriques Quel costume endossez-vous quand vous souhaitez faire peur? Dans certaines régions du monde, les costumes folkloriques de carnaval sont destinés à effrayer, grâce à des masques grimaçants, à des vêtements extraordinaires qui déforment et grandissent la silhouette, avec divers matériaux assemblés de manière inventive. Sur deux après-midi, Stéphanie Baechler, artiste-plasticienne, a proposé aux enfants de réaliser des masques et costumes à leur manière, unique, à partir de matériaux plutôt étranges : câbles, touches de clavier ou encore composants d’ordinateurs ont été leurs étoffes pour les transformer en monstres modernes…

En savoir plus

Lidarmorphose – Atelier de transformation urbaine

Sous le nom de code LIDAR (Light Detection and Ranging, ou «détection de la lumière et mesure à distance») se cache une méthode pour modéliser l’espace, utilisée dans des contextes aussi divers que la programmation de voitures sans pilote, la documentation d’une scène de crime ou les jeux vidéo. Le résultat est un nuage lumineux qui représente un bâtiment, une place publique, de la végétation, du mobilier urbain… Guidé-e-s par Collectif_fact (les artistes Annelore Schneider e Claude Piguet), les participant-e-s ont été invité-e-s à choisir un lieu, à collecter les données LIDAR sur le site Web de l’État de Genève, à convertir les données en un portrait lumineux du lieux choisi, puis à transformer celui-ci et à repartir avec une photo de cette métamorphose. Voici les résultats: Atelier donné dans le cadre de NO’PHOTO – BIENNALE DE LA PHOTOGRAPHIE GENÈVE à la BM Cité, le 28 septembre 2019

En savoir plus