Close

Saison 2020: MONSTRE

D’aussi loin, qu’on s’en souvienne, nous partageons le monde avec des monstres. Certains sont naturels, d’autres artificiels, d’autres encore sont imaginaires, ou sont monstrueux parce qu’on les regarde comme tels… Entre les monstres qui donnent un visage à nos peurs et ceux qui enrichissent le monde par leur différence, nous voici en route pour une année d’explorations

Voyage robotique au Japon

Atelier du 30 septembre 2020 de 15h à 17h à la Bibliothèque des Minoteries Un androïde qui vient nous servir du thé en souriant… Troublant ? Est-ce une idée contemporaine, de fabriquer des robots à notre image ? L’amour des Japonais-e-s pour les robots remonte à bien longtemps. Tout a commencé avec les Karakuri, automates japonais, ancêtres des robots humanoïdes d’aujourd’hui. Les intervenantes de Kidimake ont commencé l’atelier par des explications sur les Karakuri et la relation qu’ont les Japonais-e-s avec les robots. Ensuite, elles ont montré plusieurs Karakuri de carton, ont proposé aux participant-e-s, aux âges très divers, d’actionner les mécanismes et de comprendre comment ça marche. Ça a été ainsi l’occasion de revoir différents types de mécanismes qui produisent le mouvement, comme les cames, les engrenages, les manivelles. Les enfants nous ont épaté-e-s par leurs connaissances et leur capacité à expliquer ce qu’ils et elles comprenaient du mécanisme. Les enfants avec leurs parents ont ainsi pu construire leur « Chat infatigable ». Infatigable à quoi? À jouer avec un rouleau de papier toilette! Toujours dans les mauvais coups, ces matous! Un cours historique, un cours de mécanique, de la création parents-enfants, voici un atelier riche d’apprentissage, merci aux intervenantes de Kidimake! -> Voir le site de Kidimake-> Voir les autres ateliers donnés à l’Espace le 4e de la Bibliothèque de la Cité, dont certains par Kidimake

En savoir plus

Votre monstre intérieur

Atelier de création de filtres snapchat Ras-le-bol des filtres « chat mignon » sur les réseaux? Vous sentez-vous plutôt d’humeur à sortir vos griffes ou à cracher du feu? C’est ainsi qu’était présenté l’atelier « Votre monstre intérieur », adressé aux pré-ados/ados entre 10 et 16 ans. Nous avons discuté avec les participant·e·s de ce qui faisait le monstrueux pour elles et eux, qui étaient les monstres dans les films ou dessins animés vus, et le rapport (ou non-rapport) à la méchanceté. Ici, nous sommes parti·e·s du principe que chacun·e pouvait imaginer quel monstre méchant de fiction il ou elle pouvait être. Après un test qui leur proposait quel monstre intérieur chacun·e était, les participant·e·s ont dessiné leur monstre sur papier puis se sont essayé à le représenter sur leur propre visage avec l’application de création de filtres de visage « Lens Studio ». Atelier animé par Ivan Gulizia, designer et illustrateur

En savoir plus

Vivre avec les monstres

Nouvelle saison, nouvel espoir de vivre avec nos monstres. Après l’annulation ou le report des événements du semestre dernier, voici une programmation toute fraîche pour la saison à venir. L’ensemble de la programmation est sur notre agenda papier. Notre agenda en ligne est mis à jour tous les mois sur : http://institutions.ville-geneve.ch/fr/bm/ Ce semestre, beaucoup d’ateliers et évènements sont sur inscription afin de gérer le nombre de participant-e-s et de prendre des mesures Covid adaptées. Tout est sur https://bmgeneve.agenda.ch/ Quant aux évènements plus spécifiquement numériques sur le thème des monstres, ça commence dès le mercredi 9 septembre!

En savoir plus

Qui sont les cybermonstres? – Introduction au hacking

Samedi 30 mai, 13h30-17h, en ligne Dominique est un « hacker éthique » : des institutions et des entreprises l’engagent pour lancer des attaques contre leurs propres sites Web, afin de tester leur protection. Cet atelier sera l’occasion de se mettre avec lui dans la peau d’un-e hacker (et d’un-e antihacker), mais aussi de se demander qui sont les vrais monstres du cybermonde : les pirates qui hackent, ou les plateformes elles-mêmes qui sont hackées ? Cet atelier ado-adultes sera donné en visioconférence, places limitées à 20 personnes. Inscriptions sur https://bmgeneve.agenda.ch/

En savoir plus

Tentacules électriques

Quel costume endossez-vous quand vous souhaitez faire peur? Dans certaines régions du monde, les costumes folkloriques de carnaval sont destinés à effrayer, grâce à des masques grimaçants, à des vêtements extraordinaires qui déforment et grandissent la silhouette, avec divers matériaux assemblés de manière inventive. Sur deux après-midi, Stéphanie Baechler, artiste-plasticienne, a proposé aux enfants de réaliser des masques et costumes à leur manière, unique, à partir de matériaux plutôt étranges : câbles, touches de clavier ou encore composants d’ordinateurs ont été leurs étoffes pour les transformer en monstres modernes…

En savoir plus

GeneFreaks – Vie et prodiges des phénomènes de foire genevois / Conférences en ligne

La conférence GeneFreaks a été transformée en une mini-série de 3 épisodes en vidéo. Pour les voir, cliquez sur les liens ci-dessous… Genève a eu son lot de «freaks» : des «phénomènes humains» exhibés dans les baraques foraines sur les quais pour le Nouvel An, sur la plaine de Plainpalais lors de l’Exposition nationale de 1896, au Luna Park des Eaux-Vives au début du 20e siècle. Effacés de la mémoire collective, ces «monstres» ont pourtant laissé des traces. L’une de ces créatures est même devenue une célébrité mondiale: la femme à barbe Joséphine Clofullia, née Boisdechêne, partie de Versoix et devenue l’une des vedettes du musée Barnum aux États-Unis… Le projet «GeneFreaks» sort ces personnes de l’oubli et les fait revivre en donnant à voir et à entendre leurs histoires. RETROUVEZ LE CALENDRIER COMPLET DES ÉVÉNEMENTS «MONSTRE» (ou pas) DES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES EN LIGNE ICI

En savoir plus

Le numérique génère-t-il des monstres?

Tératologie* du monde connecté Pour regarder l’enregistrement de la table ronde en ligne: https://www.facebook.com/genevebm/videos/169166031038024/ Quels sont les monstres de l’âge numérique? Les algorithmes, les réseaux sociaux, le capitalisme de surveillance, l’intelligence artificielle, les fake news, Google, le Web lui-même? Quoi d’autre? S’agit-il de monstruosités inédites, engendrées par nos outils électroniques, ou de simples mises à jour de monstres anciens et déjà connus? Et au milieu de ces monstres terrifiants, y a-t-il quelques spécimens de ce que l’auteure Donna Haraway appellerait des «monstres prometteurs»? Table ronde avec Aude Seigne (auteure de Une toile large comme le monde, co-auteure du feuilleton littéraire Stand-by), Gea Scancarello (auteure de Votre cerveau a été piraté) et Nicolas Nova (anthropologue du numérique) *Du grec téras, «monstre» et logía, «étude de»: la tératologie est l’étude des monstres RETROUVEZ LE CALENDRIER COMPLET DES ÉVÉNEMENTS «MONSTRE» (ou pas) DES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES EN LIGNE ICI

En savoir plus

Freak-Cité, un week-end de monstres

Samedi 22 février, 14h-18h30 & dimanche 23 février, 13h-17h BM Cité, Espace le 4e Un bonimenteur happe votre attention, vous entraîne dans un recoin de la bibliothèque, vous fait franchir un seuil de mystère : vous voici en présence d’une collection de créatures… Dans une scénographie mêlant fête foraine, freak show et immersion numérique, des artistes et conférencier-e-s montrent des monstres pour explorer, le temps d’un week-end, l’insondable étrangeté du monde et de l’humanité. LES PHOTOS DU WEEK-END LES ATTRACTIONS Téléchargez la grille horaire du dimanche ici Téléchargez la grille horaire du samedi ici • Renaissances monstrueuses – Philippe Simon120 créatures composées d’organes humains, de parties animales et d’objets inanimés jaillissent en 1565 de l’esprit du dénommé Desprez, brodeur et dessinateur à Paris, sous l’influence des romans de François Rabelais. Un demi-millénaire plus tard, ces entités hybrides hantent Philippe Simon, journaliste, musicien, auteur d’une thèse sur La figure du monstre dans l’oeuvre de Rabelais. Le chercheur se livre à une conférence foraine entre le songe drolatique, le transhumanisme rupestre, la psychologie des profondeurs et quelques louchées d’inquiétante étrangeté. Samedi à 14h45, 15h45, 16h45 et 17h15, dimanche à 13h45, 14h45, 15h45 et 16h15 • Bestiar.io – Nicolas NovaDepuis une dizaine d’années, Nicolas Nova rassemble un bestiaire de créatures hybrides, au croisement du monde animal et du règne technologique. Muni d’un bagage de biologiste et d’une expérience d’ethnologue (il observe nos rituels numériques comme d’autres scrutaient les cérémonies tribales aux îles Trobriand), le chercheur se livre à une conférence foraine où les monstres de l’Anthropocène poussent entre nature et culture, mêlant l’amanite, le tamagotchi, la puce d’ordinateur et la chauve-souris.Samedi à 14h15, 15h30, 16h15 et 17h15 • Homo Metamorphosis – Justine LüdiSi on vous proposait de vous métamorphoser, en mettant au point votre mixture d’évolution naturelle et de mutations technologiques, quelle sorte d’être humain deviendriez-vous ? Graphiste et media designer, Justine Ludi vous propose des avatars pour expérimenter les réponses à cette question dans un atelier qui explore le transhumanisme de manière ludique et décomplexée. Serons-nous façonné-e-s par des climats hostiles ? Vivrons-nous éternellement grâce à la génétique ? Deviendrons-nous des monstres de science-fiction ? À vous de jouer…Samedi et dimanche, ouvert sans inscription de 15h à 17h • Dragonologie des chemins alpins – Agathe Hazard Raboud Il fut un temps où la dragonologie était une science naturelle. Entre le 16e et 18e siècle, les naturalistes de passage dans les Alpes suisses décrivaient doctement les monstres volants qu’on se devait d’apercevoir au cours du voyage. La comédienne et auteure Agathe Hazard Raboud se met dans la peau d’une voyageuse qui croise ces créatures dans une conférence foraine entre l’enquête zoologique, la flânerie légendaire et le cabinet de curiosités. (Inspirée du projet Wonderalp, Université de Lausanne).Samedi à 14h, 15h, 16h15 et 16h45, dimanche à 13h15, 14h15, 15h15 et 16h15 • Dalunsch – Victorine MüllerLes chimères géantes de Victorine Müller sont faites d’air (celle du lieu où elles apparaissent), de chair (celle de l’artiste) et d’un imaginaire qui semble traverser l’humanité et s’incarner dans ses oeuvres à l’aide du somnambulisme et du rêve. L’artiste zurichoise clôture le samedi de Freak-Cité au crépuscule en performant sur le parvis de la Cité, rue Tour-de-Boël, une création dont (comme toujours chez elle selon les mots de la curatrice Gabrielle Obrist) « le secret ne peut être dévoilé par aucune tentative d’interprétation ». Samedi à 18h • Atelier du Dr Freakouture – Muriel DécailletEnfile ta blouse blanche, prends ton fil et ton aiguille et répare, coud, déchire, recolle, suture, agrafe, rapièce et deviens la créatrice ou le créateur de ta créaturrrrrre ! À l’atelier du Dr Freakouture, on donne naissance à des êtres faits de beau et de laid, de bouts de quelque chose et de rien du tout. On cherche, on ose, on effraie et on s’attache à sa petite progéniture monstrueuse en devenir…Samedi et dimanche à 14h, pour enfants de 8 à 12 ans.Durée: 2 heures.Inscriptions : bmgeneve.agenda.ch – COMPLETRendez-vous autour de la sculpture «Création (Mary W. Shelley)» de Muriel Décaillet (près du bureau de l’accueil de l’Espace le 4e). • Invité spécial : David Valère dans le rôle de Monsieur Loyal Un bonimenteur happe votre attention, vous entraîne dans les recoins de la bibliothèque, vous fait franchir un seuil de mystère… Comédien, auteur et metteur en scène, David Valère incarne ce rôle à très haut voltage. Création (Mary W. Shelley) – Installation de Muriel DécailletLa créature anonyme que l’imaginaire populaire appelle «Frankenstein» a un créateur (le Dr Frankenstein, justement), mais surtout une créatrice: Mary W. Shelley, qui lui donne le jour par l’écriture en 1816, âgée de 18 ans. Muriel Décaillet, artiste plasticienne attachée à la beauté monstrueuse des corps et à l’«empouvoirment» des femmes, rend hommage à une écrivaine paradoxalement méconnue, entre féminisme, couture organique et science-fiction gothique. Scénographie foraine – François Moncarey (MySquare)Que montre-t-on dans un freak show en 2020? Des créatures anciennes dopées au numérique? Des êtres qui, dans nos sociétés inclusives, demeurent hors norme? Ou vous et moi, «monstrifié-e» par une technologie sorcière? Le scénographe François Moncarey (MySquare) explore ces pistes dans des espaces de la Cité convertis en fragments d’une fête foraine. Le souvenir d’un temps où l’on s’émerveillait face à des animaux improbables et à des «monstres humains» croise l’illusionnisme numérique et les interrogations que soulèvent aujourd’hui ces phénomènes de foire Bibliothèque de la Cité (5, place des Trois-Perdrix, Genève)ATTENTION: samedi après 17h, l’accès se fait côté Vieille-Ville, par le 10, rue de la Tour-de-Boël RETROUVEZ LE CALENDRIER COMPLET DES ÉVÉNEMENTS «MONSTRE» (ou pas) DES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES EN LIGNE ICI

En savoir plus