Close

Non classé

Du sport et des contes pour le dimanche

Dimanche 8 juillet, Le temps est toujours au beau fixe et le parc de la Grange est toujours bien animé. David Schnyder, bibliothécaire responsable de l’espace sport, convie petits et grands à une Balade ludique et sportive «à la carte», qui se déploie dans le parc la Grange et dans le parc des Eaux Vives. Grâce à une carte-parcours d’orientation minutieusement dessinée par le Club de course d’orientation du CERN, chacun peut découvrir quiz et challenges au gré des balises numériques réparties dans les arbres des deux parcs. SportiGenève est aussi de la partie et présente sa nouvelle application ainsi que la plateforme dédiée au sport genevois. Et après l’effort, la récompense des contes venus des pays des Tsars, merveilleusement contés par Casilda, qui fait trembler de peur et de joie petits et grands…A dimanche prochain!

En savoir plus

Rendez-vous avec la musique

Samedi 4 juillet, Pas de nuages en vue au parc la Grange, qui grouille d’enfants, de familles et de jeunes qui se prélassent dans l’herbe ou qui fêtent des anniversaires…L’ensemble Eole est prêt, avec ses partitions pas commes les autres, pour donner le tempo aux trois sessions qui se suivent mais qui ne se ressemblent pas. Parfois, les enfants sont un peu trop petits pour l’activité, mais les plus grands sont prêts à les aider et l’ensemble fonctionne… Pour clore ce premier après-midi musical, voici qu’entre en piste Youri Ortelli , assisté par Frédéric Sauge, pour les fameux Quiz musicaux. Les fidèles sont là, d’autres se rajoutent spontanément, des passants observent les mélomanes en train de rivaliser en connaissances musicales. Un moment jouissif et festif qui ravit tout le monde. Vivement samedi prochain…

En savoir plus

Des enceintes connectées et des récits avec ses pieds

Vendredi 3 juillet Des enceintes connectées, habitées par un semblant d’intelligence artificielle, converties en marionnettes et habillées de papier… C’est le jeu auxquel se livrent, en s’esclaffant, les enfants qui participent à l’atelier Cour et jardin, animé par notre médiatrice culturelle numérique Cassandre Poirier-Simon, qui débouche sur une histoire où l’on mange des «hommes de terre» en buvant de la «frambouille»… Pas loin de là, les participantes à l’atelier d’écriture Le récit qui change d’avis (avec la «tricoteuse de mots» Amélie Charcosset) font glisser leurs personnages dans les ramifications sans fin du «que se serait-il passé si…» Un peu plus tard, Un Luna-Park oublié sous un parc est une immersion qui se fait avec ses oreilles, avec ses yeux et avec ses pieds dans les histoires, étranges et en partie monstrueuses, du parc d’attractions qui se dressait dans le parc des Eaux-Vives en 1911 et 1912. Au milieu des cercles d’arbres géants, cette plongée dans un passé troublant suscite le débat lors de la visite guidée de ce parcours-récit (avec notre médiateur culturel numérique Nic Ulmi, qui répètera l’expérience vendredi 10 juillet à 17h30).

En savoir plus

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – 8e halte

Un Luna-Park oublié sous un parc En 1911, le parc des Eaux-Vives s’est converti pendant deux ans en Luna-Park. On y croisait le célèbre «baron Pouce», amuseur sicilien mesurant 60 centimètres et pesant 7 kilos. On y dévalait une montagne russe appelée «Cyclone canadien» à une vitesse atteignant 85 kilomètres-heure. Et on se promenait dans «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain»… Les arbres du parc des Eaux-Vives racontent cette histoire, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une plongée dans cette réalité plus ou moins oubliée, suivez le guide lors d’une balade-récit* ou flashez avec votre appareil mobile les codes QR posés dans les branchages.Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts».* Les vendredis 3 et 10 juillet à 17h30, rdv à la Mobithèque près de l’entrée Frontenex du parc La Grange

En savoir plus

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – 7e halte

Le retour aux jouissances hygiéniques En 1911, le parc des Eaux-Vives s’est converti pendant deux ans en Luna-Park. On y croisait le célèbre «baron Pouce», amuseur sicilien mesurant 60 centimètres et pesant 7 kilos. On y dévalait une montagne russe appelée «Cyclone canadien» à une vitesse atteignant 85 kilomètres-heure. Et on se promenait dans «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain»… Les arbres du parc des Eaux-Vives racontent cette histoire, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une plongée dans cette réalité plus ou moins oubliée, suivez le guide lors d’une balade-récit* ou flashez avec votre appareil mobile les codes QR posés dans les branchages.Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts».* Les vendredis 3 et 10 juillet à 17h30, rdv à la Mobithèque près de l’entrée Frontenex du parc La Grange

En savoir plus

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – 6e halte

«Aujourd’hui, grand concours de bébés» En 1911, le parc des Eaux-Vives s’est converti pendant deux ans en Luna-Park. On y croisait le célèbre «baron Pouce», amuseur sicilien mesurant 60 centimètres et pesant 7 kilos. On y dévalait une montagne russe appelée «Cyclone canadien» à une vitesse atteignant 85 kilomètres-heure. Et on se promenait dans «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain»… Les arbres du parc des Eaux-Vives racontent cette histoire, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une plongée dans cette réalité plus ou moins oubliée, suivez le guide lors d’une balade-récit* ou flashez avec votre appareil mobile les codes QR posés dans les branchages.Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts».* Les vendredis 3 et 10 juillet à 17h30, rdv à la Mobithèque près de l’entrée Frontenex du parc La Grange

En savoir plus

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – 5e halte

«L’Afrique mystérieuse» et le temps des zoos humains En 1911, le parc des Eaux-Vives s’est converti pendant deux ans en Luna-Park. On y croisait le célèbre «baron Pouce», amuseur sicilien mesurant 60 centimètres et pesant 7 kilos. On y dévalait une montagne russe appelée «Cyclone canadien» à une vitesse atteignant 85 kilomètres-heure. Et on se promenait dans «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain»… Les arbres du parc des Eaux-Vives racontent cette histoire, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une plongée dans cette réalité plus ou moins oubliée, suivez le guide lors d’une balade-récit* ou flashez avec votre appareil mobile les codes QR posés dans les branchages.Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts».* Les vendredis 3 et 10 juillet à 17h30, rdv à la Mobithèque près de l’entrée Frontenex du parc La Grange

En savoir plus

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – 4e halte

«… et le célèbre nain, le baron Pouce» En 1911, le parc des Eaux-Vives s’est converti pendant deux ans en Luna-Park. On y croisait le célèbre «baron Pouce», amuseur sicilien mesurant 60 centimètres et pesant 7 kilos. On y dévalait une montagne russe appelée «Cyclone canadien» à une vitesse atteignant 85 kilomètres-heure. Et on se promenait dans «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain»… Les arbres du parc des Eaux-Vives racontent cette histoire, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une plongée dans cette réalité plus ou moins oubliée, suivez le guide lors d’une balade-récit* ou flashez avec votre appareil mobile les codes QR posés dans les branchages.Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts».* Les vendredis 3 et 10 juillet à 17h30, rdv à la Mobithèque près de l’entrée Frontenex du parc La Grange

En savoir plus

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – 3e halte

30’000 personnes dans une cité magique En 1911, le parc des Eaux-Vives s’est converti pendant deux ans en Luna-Park. On y croisait le célèbre «baron Pouce», amuseur sicilien mesurant 60 centimètres et pesant 7 kilos. On y dévalait une montagne russe appelée «Cyclone canadien» à une vitesse atteignant 85 kilomètres-heure. Et on se promenait dans «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain»… Les arbres du parc des Eaux-Vives racontent cette histoire, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une plongée dans cette réalité plus ou moins oubliée, suivez le guide lors d’une balade-récit* ou flashez avec votre appareil mobile les codes QR posés dans les branchages.Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts».* Les vendredis 3 et 10 juillet à 17h30, rdv à la Mobithèque près de l’entrée Frontenex du parc La Grange

En savoir plus

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – 2e halte

Le rhododendron est-il une saine distraction? En 1911, le parc des Eaux-Vives s’est converti pendant deux ans en Luna-Park. On y croisait le célèbre «baron Pouce», amuseur sicilien mesurant 60 centimètres et pesant 7 kilos. On y dévalait une montagne russe appelée «Cyclone canadien» à une vitesse atteignant 85 kilomètres-heure. Et on se promenait dans «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain»… Les arbres du parc des Eaux-Vives racontent cette histoire, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une plongée dans cette réalité plus ou moins oubliée, suivez le guide lors d’une balade-récit* ou flashez avec votre appareil mobile les codes QR posés dans les branchages.Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts».* Les vendredis 3 et 10 juillet à 17h30, rdv à la Mobithèque près de l’entrée Frontenex du parc La Grange

En savoir plus