Close

29 juin 2020

UN LUNA-PARK OUBLIÉ SOUS UN PARC – Un parcours-récit dans le parc des Eaux-Vives

C’est l’histoire, étrange et en partie monstrueuse, d’un Luna-Park oublié il y a 108 ans dans le parc des Eaux-Vives, fréquenté par 20’000 personnes par jour, avec pour attraction phare un vrai-faux village appelé «L’Afrique mystérieuse», où 100 personnes étaient exhibées comme en un «zoo humain».

Les arbres du parc déroulent ce récit, en empruntant la voix de la comédienne Carole Schafroth. Pour une immersion dans ce passé plus ou moins oublié, suivez le parcours (détaillé ci-dessous) avec votre appareil mobile et vos écouteurs, en flashant les codes QR accrochés dans les branches… Ou plongez dans cette histoire sans bouger de chez vous, en cliquant sur les liens en bleu ci-dessous.

LES HALTES:
1e halte –
2’200 pilotis et quelques Plonjon
2e halte –
Le rhododendron est-il une saine distraction?
3e halte –
30’000 personnes dans une cité magique
4e halte –
«… et le célèbre nain, le baron Pouce»
5e halte –
«L’Afrique mystérieuse» et le temps des zoos humains
6e halte –
«Aujourd’hui, grand concours de bébés»
7e halte –
Le retour aux jouissances hygiéniques
8e halte –
Un Luna-Park oublié sous un parc

LE PARCOURS

Suivez le parcours étape par étape détaillé ci-dessous ou téléchargez le plan en PDF en cliquant ICI

Vous entrez dans le parc depuis le quai Gustave Ador, en empruntant le portail de gauche
Des trois chemins qui s’ouvrent devant vous, vous choisissez celui de droite
Le premier cercle d’arbres que vous rencontrez sur votre gauche est votre 1e halte
1e halte – 2’200 pilotis et quelques Plonjon
En baissant le regard, vous apercevez un chalet au bout du chemin, c’est votre 2e halte
2e halte – Le rhododendron est-il une saine distraction?
Vous revenez sur vos pas, mais en bifurquant à gauche avant de retrouver la 1e halte
Vous empruntez le chemin qui remonte la pente
Au premier croisement, vous tournez à droite, puis à gauche
Le groupe d’arbres qui se trouve sur votre gauche est votre 3e halte
3e halte – 30’000 personnes dans une cité magique
Vous reprenez la montée en direction du restaurant
Vous tournez à droite et vous engagez dans l’herbe vers ce magnolia à grandes fleurs, qui est votre 4e halte
4e halte – «… et le célèbre nain, le baron Pouce»
Vous retournez vers le chemin et, au croisement, vous prenez au milieu, vers les grands arbres en cercle sur la droite, c’est votre 5e halte
5e halte – «L’Afrique mystérieuse» et le temps des zoos humains
Vous vous engagez dans l’herbe en direction de la villa que vous apercevez entre les arbres, au fond à droite
Votre 6e halte est devant vous, à l’arrière de la maison
6e halte – «Aujourd’hui, grand concours de bébés»
Vous contournez la maison et vous engagez dans le chemin qui descend, le long du mur qui clôture le parc
Vous passez un banc sur votre droite
Au croisement, vous tournez à droite
Devant ce belvédère, vous tournez à gauche pour entrer dans une chambre végétale, votre 7e halte
7e halte – Le retour aux jouissances hygiéniques
Vous sortez de la chambre végétale et reprenez le chemin qui descend (à droite sur l’image)
Vous avancez jusqu’à un groupe d’arbres devant lesquels se trouve un banc. La 8e halte est (assez bien) cachée dans ce cercle de conifères
8e halte – Un Luna-Park oublié sous un parc

BIBLIOGRAPHIE

Archives de presse consultables en ligne:
– Journal de Genève et Gazette de Lausanne www.letempsarchives.ch 
– Presse vaudoise: scriptorium.bcu-lausanne.ch  
– Presse française: gallica.bnf.fr 

Images historiques en ligne:
– Le Luna-Park des Eaux-Vives sur le site notrehistoire.ch (en ligne ici)
– Le parc des Eaux-Vives et son Luna-Park dans les collections iconographiques de la Bibliothèque de Genève (en ligne ici et ici

Sur les «cités lacustres»:
– Pierre Corboud, Genève, il y a 3000 ans. Chronique d’une fouille dans le village préhistorique du Plonjon, État de Genève/Infolio, 2017 (disponible en ligne ici en PDF)
– Pierre Corboud, «Stations littorales – Stations palafittiques», Dictionnaire historique suisse (en ligne ici)
– Marc-Antoine Kaeser, Visions d’une civilisation engloutie. La représentation des villages lacustres, de 1854 à nos jours, Hauterive/Zurich, Laténium/Schweizerisches Landesmuseum, 2008 (disponible en ligne ici en PDF)

Sur le domaine de Plonjon:
– «Quelle est l’histoire de la villa Le Plonjon située dans le parc des Eaux-Vives et par qui est-elle occupée?» (question posée au service Interroge des Bibliothèques municipales, répondue le 18.11 2015, en ligne ici)

Sur «L’Afrique mystérieuse» et les «zoos humains»: 
– Jean-Michel Bergougniou, Remi Clignet et Philippe David, «Villages noirs» et autres visiteurs africains et malgaches en France et en Europe : 1870-1940, Paris, Karthala, 2001
– Nicolas Bancel, Thomas David et Dominic Thomas (sous la direction de), L’invention de la race. Des représentations scientifiques aux exhibitions populaires, Paris, la Découverte, 2014
– Patrick Minder, «Les zoos humains en Suisse», in Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boetsch, Eric Deroo et Sandrine Lemaire (sous la direction de), Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d’inventions de l’Autre, Paris, La Découverte, 2011
– «On lit dans la Tribune de Lausanne du 6 septembre 1906 que le parc des Eaux-Vives a accueilli un village abyssin composé de 75 personnes. Que sait-on de cette manifestation?» (question posée au service Interroge des Bibliothèques municipales, répondue le 01.06.2016, en ligne ici
– «Quand le terme « nègre » est-il devenu péjoratif?» (question posée au service Interroge des Bibliothèques municipales, répondue le 05.02.2014, en ligne ici)

Sur le Luna-Park des Eaux-Vives et sa fin:
– Allison Huetz, «Du champ de foire au Luna-Park: la création d’une “moralité de l’illusion” (Genève, 1880-1914)», in Estelle Sohier, Alexandre Gillet, Jean-François Staszak (Eds.), Simulations du monde. Panoramas, parcs à thème et autres dispositifs immersifs, Genève, Métis Presses, 2019 (disponible en ligne ici en PDF)
– Nic Ulmi, «Le premier Luna-Park et son « zoo humain », L’Inédit (en ligne ici)

Autres sources d’archives:
– «Luna-Park et bon goût», Brochure anonyme, Archives d’État de Genève (AEG), cote 86.Cl.12 
Guguss’, Journal humoristique illustré, 20 mai 1911

Dans le cadre du projet «Le Parc augmenté – Histoires et imaginaire des espaces verts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *