Close

3 juin 2020

Données personnelles, épisode 2 : des applications un peu trop gourmandes

Comme il en était question dans l’épisode précédent, nous continuons d’explorer ici la collecte de données personnelles sur notre smartphone. Cette collecte se fait avec notre consentement car nous autorisons les applications à accéder à un certain nombre de paramètres de notre smartphone (nos contacts ou nos photographies par exemple) et nous acceptons leurs conditions d’utilisation lors de l’installation. Mais comment vérifier que nos applications ne soient pas trop gourmandes d’autorisations ? Et qu’est-ce qui se cache derrière les longues conditions d’utilisation qu’on accepte si facilement ?

Autorisation des applications

Nous avons une petite marge de manœuvre pour gérer quelles données sont collectées par les applications de notre smartphone. Évidemment, pour empêcher la collecte de données personnelles par ces produits gratuits, il faudrait les supprimer complètement de notre appareil. Mais si l’on ne souhaite pas s’en passer, on peut procéder à un simple réglage : désactiver les autorisations inutiles de nos applications. Les autorisations inutiles sont celles qui n’impactent pas le fonctionnement d’une application. Par exemple, une application lampe de poche n’a pas besoin d’accéder à nos contacts.

Lorsqu’on télécharge une nouvelle application et qu’on l’ouvre pour la première fois, un certain nombre de messages du type « autorisez-vous Instagram à accéder à vos photos ?» ou « autorisez-vous Google Maps à accéder à votre position ? » apparaissent. Souvent, nous acceptons tout par crainte de ne pas pouvoir utiliser l’application par la suite. Mais nous pouvons revenir sur notre décision par la suite. Ces réglages sont à changer dans les paramètres de notre smartphone dont voici une petite marche à suivre.

iOS

Pour désactiver ou activer les autorisations des applications sur son iPhone, il faut se rendre dans réglages. La liste des applications installées apparaît tout en bas de la page réglages. Cliquer sur une application pour effectuer les réglages.

Par exemple, pour l’application des CFF, on peut refuser ou accepter l’accès à notre calendrier et notre appareil photo.

Android

Pour désactiver ou activer les autorisations des applications sur son un smartphone Android, il faut se rendre dans réglages. Puis dans applications. Cliquer sur une application pour activer ou désactiver les autorisations.

Désactiver ou activer les autorisations pour l’application Mobile CFF sur Android

Arrêter l’actualisation des applications en arrière-plan

La plupart de nos applications continuent de fonctionner en arrière-plan, même lorsqu’on les ferme. Désactiver cette fonction peut limiter la consommation de votre batterie et freiner un peu la constante collecte d’informations nous concernant. Pour certaines applications, par exemple celles de messagerie, il peut être utile de ne pas désactiver l’actualisation en arrière-plan.

iOS

Il faut se rendre dans réglages. La liste des applications installées apparaît tout en bas de la page réglages. Cliquer sur une application pour effectuer activer ou désactiver son actualisation en arrière-plan.

Android

Il faut se rendre dans réglages. Puis se rendre dans applications. Choisir l’application concernée et se rendre dans consommation des données. On peut ensuite activer ou désactiver données en arrière-plan.

De très très longues conditions d’utilisation

La collecte, le traitement ou encore la propriété de nos données par une application : on accepte tout en amont ! Comment ? Simplement en cliquant sur j’accepte dans les conditions d’utilisation lors de notre première utilisation d’une nouvelle application.

La lecture des conditions d’utilisation prendrait beaucoup de temps. Comme l’indique cet article du quotidien le Temps, « la charte d’utilisation d’iTunes était plus longue que Hamlet! ». Pour illustrer, ces longues conditions d’utilisation qu’on accepte sans même les lire, l’artiste Dima Yarovinsky les a imprimées pour un projet artistique en 2019. Son œuvre I agree (j’accepte), expose la longueur des conditions d’utilisation de WhatsApp, Google, Tinder, Twitter, Facebook, Snapchat et Instagram imprimées sur du papier A4 (voir les photographies de son oeuvre ci-dessous).

Des informations importantes noyées dans la masse

La longueur des conditions d’utilisation prête évidement à confusion. Les informations importantes sur l’utilisation de nos données par les applications concernées sont cachées dans une masse importante de texte. Le site web Me and My Shadow a mis en place un outil un outil important pour révéler les informations importantes des conditions d’utilisation de LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram et Google.

Révéler les informations importantes des conditions d’utilisation de Facebook par Me and My Shadow

En cliquant sur révéler, le site web met en avant les informations relatives au traitement de nos données par LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram et Google. On apprends quels types de données sont collectées, pour quoi elles sont utilisées mais aussi qu’elles sont partagées avec des services web tiers. Les utilisations de nos données par ces plateformes web ne sont pas étonnantes mais il est intéressant de constater comment quelques informations importantes sont noyées dans la masse des conditions d’utilisation.

Pour prendre davantage le contrôle de sa vie privée sur son smartphone

  • Effectuer d’autres réglages sur votre smartphone pour contrôler la collecte de vos données personnelles avec un article très complet de Pierre Crochart.
  • Reprendre le contrôle de ses données personnelles avec le site web Me And My Shadow.
  • Faire un tour d’horizon complet sur la notion de données personnelles avec la série documentaire personnalisée Do not track.

Le dernier épisode sur les données personnelles « cookies et bulles de filtres ou la cuisine des GAFAM » est disponible ici. On discute des GAFAM et de quelques bonnes pratiques à adopter notamment pour limiter leur accès à nos données sur nos navigateurs web.

Pour toute question concernant le sujet de cet épisode : cite-quatrieme.bmu@ville-ge.ch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *