Close

19 janvier 2020

Freak-Cité, un week-end de monstres

Samedi 22 février, 14h-18h30 & dimanche 23 février, 13h-17h
BM Cité, Espace le 4e

Un bonimenteur happe votre attention, vous entraîne dans un recoin de la bibliothèque, vous fait franchir un seuil de mystère : vous voici en présence d’une collection de créatures… Dans une scénographie mêlant fête foraine, freak show et immersion numérique, des artistes et conférencier-e-s montrent des monstres pour explorer, le temps d’un week-end, l’insondable étrangeté du monde et de l’humanité.

LES PHOTOS DU WEEK-END

LES ATTRACTIONS

Téléchargez la grille horaire du dimanche ici

Téléchargez la grille horaire du samedi ici

Renaissances monstrueuses – Philippe Simon
120 créatures composées d’organes humains, de parties animales et d’objets inanimés jaillissent en 1565 de l’esprit du dénommé Desprez, brodeur et dessinateur à Paris, sous l’influence des romans de François Rabelais. Un demi-millénaire plus tard, ces entités hybrides hantent Philippe Simon, journaliste, musicien, auteur d’une thèse sur La figure du monstre dans l’oeuvre de Rabelais. Le chercheur se livre à une conférence foraine entre le songe drolatique, le transhumanisme rupestre, la psychologie des profondeurs et quelques louchées d’inquiétante étrangeté.
Samedi à 14h45, 15h45, 16h45 et 17h15, dimanche à 13h45, 14h45, 15h45 et 16h15

Bestiar.io – Nicolas Nova
Depuis une dizaine d’années, Nicolas Nova rassemble un bestiaire de créatures hybrides, au croisement du monde animal et du règne technologique. Muni d’un bagage de biologiste et d’une expérience d’ethnologue (il observe nos rituels numériques comme d’autres scrutaient les cérémonies tribales aux îles Trobriand), le chercheur se livre à une conférence foraine où les monstres de l’Anthropocène poussent entre nature et culture, mêlant l’amanite, le tamagotchi, la puce d’ordinateur et la chauve-souris.
Samedi à 14h15, 15h30, 16h15 et 17h15

Homo Metamorphosis – Justine Lüdi
Si on vous proposait de vous métamorphoser, en mettant au point votre mixture d’évolution naturelle et de mutations technologiques, quelle sorte d’être humain deviendriez-vous ? Graphiste et media designer, Justine Ludi vous propose des avatars pour expérimenter les réponses à cette question dans un atelier qui explore le transhumanisme de manière ludique et décomplexée. Serons-nous façonné-e-s par des climats hostiles ? Vivrons-nous éternellement grâce à la génétique ? Deviendrons-nous des monstres de science-fiction ? À vous de jouer…
Samedi et dimanche, ouvert sans inscription de 15h à 17h

Dragonologie des chemins alpins – Agathe Hazard Raboud
Il fut un temps où la dragonologie était une science naturelle. Entre le 16e et 18e siècle, les naturalistes de passage dans les Alpes suisses décrivaient doctement les monstres volants qu’on se devait d’apercevoir au cours du voyage. La comédienne et auteure Agathe Hazard Raboud se met dans la peau d’une voyageuse qui croise ces créatures dans une conférence foraine entre l’enquête zoologique, la flânerie légendaire et le cabinet de curiosités. (Inspirée du projet Wonderalp, Université de Lausanne).
Samedi à 14h, 15h, 16h15 et 16h45, dimanche à 13h15, 14h15, 15h15 et 16h15

Dalunsch – Victorine Müller
Les chimères géantes de Victorine Müller sont faites d’air (celle du lieu où elles apparaissent), de chair (celle de l’artiste) et d’un imaginaire qui semble traverser l’humanité et s’incarner dans ses oeuvres à l’aide du somnambulisme et du rêve. L’artiste zurichoise clôture le samedi de Freak-Cité au crépuscule en performant sur le parvis de la Cité, rue Tour-de-Boël, une création dont (comme toujours chez elle selon les mots de la curatrice Gabrielle Obrist) « le secret ne peut être dévoilé par aucune tentative d’interprétation ».
Samedi à 18h

Atelier du Dr FreakoutureMuriel Décaillet
Enfile ta blouse blanche, prends ton fil et ton aiguille et répare, coud, déchire, recolle, suture, agrafe, rapièce et deviens la créatrice ou le créateur de ta créaturrrrrre ! À l’atelier du Dr Freakouture, on donne naissance à des êtres faits de beau et de laid, de bouts de quelque chose et de rien du tout. On cherche, on ose, on effraie et on s’attache à sa petite progéniture monstrueuse en devenir…
Samedi et dimanche à 14h, pour enfants de 8 à 12 ans.
Durée: 2 heures
.
Inscriptions : bmgeneve.agenda.ch – COMPLET
Rendez-vous autour de la sculpture «Création (Mary W. Shelley)» de Muriel Décaillet (près du bureau de l’accueil de l’Espace le 4e).

• Invité spécial : David Valère dans le rôle de Monsieur Loyal
Un bonimenteur happe votre attention, vous entraîne dans les recoins de la bibliothèque, vous fait franchir un seuil de mystère… Comédien, auteur et metteur en scène, David Valère incarne ce rôle à très haut voltage.

Création (Mary W. Shelley) – Installation de Muriel Décaillet
La créature anonyme que l’imaginaire populaire appelle «Frankenstein» a un créateur (le Dr Frankenstein, justement), mais surtout une créatrice: Mary W. Shelley, qui lui donne le jour par l’écriture en 1816, âgée de 18 ans. Muriel Décaillet, artiste plasticienne attachée à la beauté monstrueuse des corps et à l’«empouvoirment» des femmes, rend hommage à une écrivaine paradoxalement méconnue, entre féminisme, couture organique et science-fiction gothique.

Scénographie foraine – François Moncarey (MySquare)
Que montre-t-on dans un freak show en 2020? Des créatures anciennes dopées au numérique? Des êtres qui, dans nos sociétés inclusives, demeurent hors norme? Ou vous et moi, «monstrifié-e» par une technologie sorcière? Le scénographe François Moncarey (MySquare) explore ces pistes dans des espaces de la Cité convertis en fragments d’une fête foraine. Le souvenir d’un temps où l’on s’émerveillait face à des animaux improbables et à des «monstres humains» croise l’illusionnisme numérique et les interrogations que soulèvent aujourd’hui ces phénomènes de foire

La «scénographie foraine» et l’oeuvre Création (Mary W. Shelley) seront également visibles avant et après le week-end Freak-Cité (22-23 février), du samedi 1er février au mercredi 25 mars à la BM Cité, dans l’Espace le 4e et dans les Carrés de médiation du 1er et 2e étages

Bibliothèque de la Cité (5, place des Trois-Perdrix, Genève)
ATTENTION: samedi après 17h, l’accès se fait côté Vieille-Ville, par le 10, rue de la Tour-de-Boël


RETROUVEZ LE CALENDRIER COMPLET DES ÉVÉNEMENTS «MONSTRE» (ou pas) DES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES EN LIGNE ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *