Close

12 juillet 2018

8-9-10. «MacArthur Park» – Carmen McRae (1968), Sammy Davis Jr. (1972), Waylon Jennings and The Kimberlys (1969)

Quel genre de musique les parcs publics inspirent-ils? Voici nos réponses préférées. Donnez-nous les vôtres en nous écrivant à leparcaugmente@numeriquebm.ch
=> Playlist complète ici
=> Autre playlist, orientée électronique, ici

8. «MacArthur Park» – Carmen McRae (1968)
9. «MacArthur Park» – Sammy Davis Jr. (1972)
10. «MacArthur Park» – Waylon Jennings and The Kimberlys  (1969)



Le parc et la chanson_ MacArthur Park se trouve à Los Angeles. «La partie sud-est principalement constituée d’un lac, tandis que la partie nord comprend un amphithéâtre, un terrain de football (soccer) et une plaine de jeux pour enfants» (Wikipédia). «MacArthur Park», écrite par Jimmy Webb en 1968, est à la fois la plus célèbre des chansons inspirées par un parc et une des plus bizarres, par ses virages musicaux tarabiscotés et par des paroles dont la trivialité semble saboter les envolées dramatiques de la musique: «Quelqu’un a laissé le gâteau sous la pluie/Je ne pense pas que je pourrai le supporter/Il a fallu si longtemps pour le cuire/Et je ne ferai plus jamais cette recette»… Tout s’explique si l’on donne la parole à l’auteur: «Les gens pensent qu’il s’agit d’un trip psychédélique, mais tout ce qu’il y a dans la chanson est réel. Ma copine travaillait dans une compagnie d’assurance près de MacArthur Park à Los Angeles, on se retrouvait là pour le lunch… On m’a demandé un million de fois d’expliquer ce qu’était ce fameux gâteau laissé sous la pluie. Eh bien, nous mangions du gâteau et nous l’avons laissé sous la pluie. C’était une métaphore presque trop parfaite du fait que je venais de perdre un chapitre d’entier de ma vie. Ma copine m’avait quitté, et j’ai mis toute ma douleur dans cette chanson» (Jimmy Webb, «How we made MacArthur Park», The Guardian, 11.11.2013) => Le journal The Guardian dans l’offre PressReader des BM.
Après avoir écouté quelques centaines de versions, nous avons sélectionné nos trois préférées, celles de Carmen McRae (1968), Sammy Davis Jr. (1972) et Waylon Jennings and The Kimberlys (1969).
=> La version de Frank Sinatra dans le catalogue des Bibliothèques municipales
=> La version de Beggars Opera dans le catalogue des Bibliothèques municipales
=> La version de Donna Summer dans le catalogue des Bibliothèques municipales
=> La version d’Elvis Presley dans le catalogue des Bibliothèques municipales
=> La version jazz de Stan Kenton dans le catalogue des Bibliothèques municipales
=> La version de la Mantovani Orchestra dans le catalogue des Bibliothèques municipales
=> La version orchestrale de Paul Mauriat dans le catalogue des Bibliothèques municipales
=> Une version karaoké dans le catalogue des Bibliothèques municipales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *