Close

12 juillet 2018

18. «The Park» – Uriah Heep (1971)

Quel genre de musique les parcs publics inspirent-ils? Voici nos réponses préférées. Donnez-nous les vôtres en nous écrivant à leparcaugmente@numeriquebm.ch
=> Playlist complète ici
=> Autre playlist, orientée électronique, ici

18. «The Park» – Uriah Heep (1971)

La chanson et le parc_ Ça commence par une panoplie d’éléments mystico-paysagers mi-pompière, mi-hippie. Il y a des «rochers sacrés», un «cheval qui n’éprouve pas la douleur» sur lequel «des enfants font la bascule», un ciel qui «ne songe pas à jeter un suaire de tonnerre»… Mais «pourquoi le coeur est-il lourd», alors que «la vue est si gaie»? Parce que «Les rêves de mon frère s’élevaient autrefois ici/Jusqu’à ce qu’il meure aux mains/D’une guerre sans but» («My brother’s dreams once here did soar/Until he died at the hand/Of needless war»)… Peut-on localiser les frondaisons de «The Park»? Tout ce qu’on sait, c’est que le groupe, Uriah Heep, est londonien, et que l’album, Salisbury, porte le nom d’une ville située à deux heures de Londres, proche de Stonehenge et d’un camp d’entraînement militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *